Montesquieu / La Salvetat, il y a 20 ans

2018-2019
News
Montesquieu / La Salvetat, il y a 20 ans

Publié il y a 1 mois par

Montesquieu / La Salvetat, il y a 20 ans

La venue de la  Salvetat à Jean-Castet, renvoie à la saison 1998-99 cette année-là, les deux clubs s’étaient opposés en finale des Pyrénées Honneur. Souvenirs, souvenirs….

 

En cette année  1998-99, elle est bien portante l’ASM. La saison passée s’est conclue par une participation aux demi-finales du championnat  régional Promotion-Honneur et d’une qualification pour les huitièmes du championnat de France face aux Maritimes de Palavas.

Une prouesse sportive qui l’autorise à disputer le championnat Honneur. Dans une poule composée de Léguevin, Mazères, Canton d’Alban, Villefranche-de-Rouergue, Saint-Orens, Tarascon, Cugnaux, Carbonne, le Toulouse UC, elle tire parfaitement son épingle du jeu où elle parvient à se qualifier pour la phase éliminatoire.

En huitièmes de finale, elle est opposée à Lalande Aucamville, finaliste l’an dernier de ce même championnat. A la surprise générale, elle s’impose (19-16). Au tour suivant, elle confirme face à   Valence d’albigeois (12-6). Dans le dernier carré, elle prend le meilleur sur Calmont et ce  après une mémorable prolongation (26-16) sur la pelouse d’Auterive. Pour la première fois de son histoire, l’ASM va disputer la finale de la compétition Honneur. A Blagnac, elle doit en découdre face à l’excellente équipe de la Salvetat.

LA RESERVE AUSSI

A Montesquieu lorsqu’on évoque cette année 1999, on ne peut pas passer sous silence l’excellent parcours de l’équipe réserve. Cette année-là, elle déjoue bien des pronostics. En quart de finale, elle élimine Saint-Nicolas-de-la-Grave (23-18), elle s’impose (9-6)  au tour suivant face à Ramonville et gagne ainsi le droit de disputer la finale face à Carmaux.

LE 18 AVRIL RENDEZ-VOUS A SAINT-ORENS ET BLAGNAC

Le samedi 18 avril, l’ASM va tenter de décrocher deux titres régionaux en une journée. Tout d’abord, en début d’après-midi, à Saint-Orens, l’équipe réserve est opposée à Carmaux. A cette occasion, la formation tarnaise ne s’est pas privée d’aligner des joueurs de l’équipe fanion lesquels n’avaient pas dépassé le quota de match requis en équipe une. Durant toute la première période, le débat est équilibré. Face au vent, l’ASM résiste. Elle est menée (9-3). Malheureusement à la reprise, un essai en contre plombe le moral de nos Montesquiviens. Le final sera tarnais. Carmaux empoche le titre sur le score de (26-3). L’année suivante, disons le tout de suite,  l’ASM a eu sa revanche.

Trois heures après sur le beau complexe sportif blagnacais, l’équipe fanion en découd face à la Salvetat auréolé de l’étiquette de favori.  Jusqu’à la 75ème minute de jeu, elle mène (9-5). Dans ce money-time, la Salvetat tente un pénaltouche qui échoue en ballon mort. A la surprise générale, le directeur de jeu désavoue son juge de touche. Sur cette touche décisive pour le gain de la rencontre, le pack de l’ASM maîtrise bien son sujet. A deux minutes du terme, avec l’énergie du désespoir, le demi-de  mêlée salvetain, Eric Fontès s’échappe et trouve son deuxième ligne en relais pour l’essai de la victoire (10-9). Dans les arrêts de jeu, l’ASM s’est procuré une balle de match. L’arrière, Gilles Jurado a été stoppé à quelques centimètres de la ligne de tous les bonheurs. Montesquieu n’a pas été champion des Pyrénées. Mais vingt ans après, il est impossible d’oublier ce double exploit de la bande à Patrick Milhorat et Michel Cabanac.

Didier NAVARRE


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter